Carnet de route

Michel : le Retour (in the Queyras)

Le 16/01/2016 par NOVEL Yves

Bonjour à tous

juste qq mots pour vous faire part d'une nouvelle d'importance au sein du Club (enfin, nouvel arrivé, je le pense !) : Michel reprend du service en ski de rando ! Après une petite interruption l'hiver dernier, le revoilà sur les skis. Certains me diront : Michel mais lequel ? Regardez les photos, vous le reconnaitrez sûrement. C'est avec son compère JC (Jean-Claude) que nous sommes partis à trois samedi dernier (16 janvier). Direction : le Queyras. Je sais, il ya des randos plus près, mais il nous fallait le top du top pour réussir cette première et j'avais du matériel à récupérer là-bas...) ! Notre objectif : au départ d'Aiguilles (1450m), nous visions le Col de la Lauze (vers 2550m). Afin de prolonger un peu le plaisir (et pour passer plus vite au soleil...), nous avons préféré une montée par le hameau de Peynin et le versant W-SW, évitant le classique mais raide versant N. Pour tester quand même un peu la neige (et les bonhommes...), nous nous sommes offert une petite virée sur du "un peu plus" raide, un petit 30° sur quelques courbes de niveau, histoire de renouer avec les conversions. Tout marche !

Côté neige, jusque vers 2000m, c'est un fond dur un poil glissant (neige pluie regel...), recouvert par quelques cm d'excellente poudre toute fraiche. Entre 2000 et 2100, le fond dur est remplacé par une sous couche moins stable (fond à moindre cohésion + croûte de regel + fraiche). Les volumes de neige sont très variables (effet des vents violents des jours passés, qui ont eu une incidence sur quasi toutes les orientations, près mais aussi loin des crêtes). Entre 2100 et 2300, l'ensemble semble devenir plus stable. De toute façon, le profil de notre ascension (inférieur aux 28-30° critiques, et sans menace de pentes plus raides) rend improbable le départ d'une éventuelle plaque. 

Nous nous arrêterons d'un commun accord juste avant la bergerie, vers 2320m-2330m, soit un peu plus de 200m sous le sommet. Michel est confiant dans sa capacité à continuer, mais il est bientôt 14h, et nous tenons à garder de la marge pour notre descente. De plus, notre montée était bien abritée du vent, mais la suite est plus "soufflée". Dépeautage donc, et direction le bas, par la descente "balisée" de cet itinéraire. Les photos parleront mieux que moi ! Du bonheur, rien que du bonheur...

Pour ceux qui s'étonneraient du caractère "balisé" de la descente, sachez que la commune d'Aiguilles a reconverti son ancien domaine de ski alpin en un lieu de partage et d'apprentissage ouvert à tous les randonneurs (ski/raquettes). Le balisage offre une descente optimisée, idéale pour ceux qui ne connaissent pas le secteur. Rassurez vous, il existe de nombreuses autres options !!!

A une prochaine (en espérant que mes compagnons de rando ne m'en voudront pas pour cette mise en ligne)

PS : les photos permettent aussi de vous faire une meilleure idée des conditions nivo réelles (sans le filtre parfois trompeur des mots...). Notez les zones dénudées sur le sommet de la Lauze. Et la profondeur fort raisonnable, voire bien peu "profonde", de la trace...

Bonnes traces, et restez prudents ! L'enneigement actuel est certes déficitaire, mais il reste délicat à estimer dans la majorité des expositions (ceci est mon avis perso, et n'engage que moi).







CLUB ALPIN FRANCAIS DURANCE LUBERON MANOSQUE
101 AVENUE GRACCHUS BABEUF
04220  SAINTE TULLE
Permanences :
jeudi de 19h30 à 20h
Agenda